La côte omanaise et Ras Al Hadd

Jour 4 : découverte de la côte omanaise

Après un début quelque peu tumultueux nous voilà enfin parties pour vivre nos vacances pleinement ! Libres comme l’air avec notre voiture de loc’, nous filons direction Ras Al Hadd ! Une grosse journée nous attend puisque nous comptons voir la ponte des tortues la nuit même. Nous faisons un premier arrêt au Bimmah Sinkhole situé à 1h22 de Mascate. Ce lieu assez touristique est un trou d’eau au milieu de nul part. Certains parlent d’oasis, personnellement je trouve que ça ressemble aux Cenotes mexicains. Pour l’explication géologique si quelqu’un la connait je suis preneuse ! Le temps était un peu nuageux alors l’eau n’était pas aussi turquoise que sur Google images (à moins que photoshop…). J’étais donc moins impressionnée que prévu, même si l’endroit vaut bien un petit détour. Il est possible de s’y baigner et même de sauter d’un rebord (mais on ne la pas fait car on ne voulait pas être mouillées pour la suite de la journée).

Note aux malchanceux du GPS : le lieu n’est pas évident à trouver, une fois sorti de l’autoroute, faites attention à ne pas remonter dessus en sens inverse, restez bien le long de la côte !

54207558_365547930711884_3973445743573729280_n.jpg

Et maintenant, direction Fins ! Village où la sœur de Said (le proprio de Hormuz Adventure qui nous a aidé avec notre galère de guide) nous attend avec un take-away ! Riz épicé, poisson grillé et salade – quantités pour 10 ! Trop gentils ces omanais..! On savoure ce repas, avec les doigts (ouais on veut honorer leur culture, et puis on avait pas de couverts en vrai haha). Face à la fameuse White Beach de Fins, on va pas trop s’plaindre y’a pire comme vue !

53738109_435264397212238_7270872190331912192_n

Une fois repues, nous repartons direction la ville de Sour. Il est 16h, parfait on fera de belles photos avec cette lumière. On trouve facilement la célèbre Dhow Factory où l’on peut voir des travailleurs réparer/refabriquer des parties de boutres, ces bateaux traditionnels qui font la fierté des omanais. Cette ville réputée pour sa beauté était sympas, mais 1h nous a largement suffit.

Après ce dernier arrêt (et 1h de route) nous arrivons à Ras Al Hadd, le repère aux tortues ! On loge au Turtle Beach Resort, hôtel avec magnifique vue sur la mer. Après une bonne douche, nous dînons (buffet au top, j’ai d’ailleurs développé une addiction aux falafels et au houmous maintenant haha). Le temps file et nous aussi, direction les tortuuuuues (à 20 min en voiture de notre hôtel).

Voici comment ça s’est passé pour nous le « Turtle Tour » : 

Lieu : Ras Al Jinz Reserve

Prix : 7 OMR/pers – sans garantie de voir une tortue (tu paies donc  ta chance)

Horaires : 8:30pm-4am

On te dit clairement que tes chances sont max avant minuit, et qu’après tu peux y accéder mais tu n’auras pas de guide, donc pas d’explication. En gros ne te pose pas trop de question et arrive vers 8pm si tu n’as pas une résa avec un n° de groupe.

Nous avons réservé nos places directement à notre hôtel (en principe il faut soit payer cette réservation à l’hôtel ou aller directement au point de départ sans réservation ; mais la réceptionniste était trop occupée, elle nous a donné un ticket de réservation et on a payé sur place). Nous sommes arrivées à 20h20. Hall de l’hôtel (point de départ) bondé de monde, ça parlait dans toutes les langues, et fort (oui oui c’est méga touristique, âmes sensibles s’abstenir). Sur le coup on se dit « oulala mais dans quoi on s’est embarqué ». On préfère attendre sur un banc dehors. Quand soudain on entend un mec parler au micro. On entre. « groupe n°2! J’appelle le groupe n°2! ». Pleins de gens se ruent dans tous les sens. Le vrai cirque ! Un groupe ? Mais, et nous, à quel groupe on appartient ? En arrivant j’avais montré notre résa au réceptionniste qui m’avait juste dit d’attendre. Je redemande alors et on nous attribut le groupe n°5…la nuit promet d’être longue ! On attend à nouveau sur un banc…à l’intérieur cette fois. Et  là ! Soudain ! Je vois sur notre ticket écrit en tout petit « group : 1 » ! Hallelujah ! On se précipite à l’accueil, on paye et on obtient nos billets en 2 secondes ! Puis on nous mène au premier groupe dehors déjà prêt à partir à la plage. Ouf ! On a failli louper le départ dans toute cette cohue !

En cercle, nous écoutons sagement notre guide énonçant les règles de base : silence absolu, pas de mouvement brusque, flash interdit et respecter tout ce qu’il dira une fois près des tortues (si on a de la chance d’en voir). S’ensuit une longue marche (15 minutes au moins) vers la plage. Il ne fait pas froid. Le vent fort nous pousse en arrière. Notre petit groupe avance en silence. Le souffle court. Les étoiles nous surveillent, avec bienveillance. Nous ne sommes plus vraiment sur terre. Nous ne sommes plus vraiment dans nos corps. Certains rêvent. D’autres son dans la pleine conscience. Sans pensée. Nous arrivons à la plage. Le calme. Nous nous resserrons. Attentifs. Au fil des minutes qui passent, le mince espoir accroché à nos lèvres s’amincit. Quand soudain. Une parole. Le guide. Nos yeux s’écarquillent. Le sourire se redresse. Quelques murmures. Une tortue. Nous nous approchons lentement. Hésitation. Avons-nous vraiment le droit de partager ce moment si précieux du cycle de la vie ? Quelques instants et nous entrapercevons quelques boules blanches… lourdes et luisantes…qui tombent dans le vaste trou créé avec soin pour l’occasion. Ce trou, d’où sortira des centaines de petites vies, prêtes à se battre dans ce monde si hostile. Moment fragile. Moment Intime. A jamais gravé dans ma mémoire.

Les tortues que nous avons vues viennent d’Australie et sont clairement des géantes ! Le guide nous a expliqué les feintes qu’elles trouvent pour mettre toutes leurs chances de leur côté : repérage du point le plus chaud sur la plage, formation d’un deuxième trou pour leurrer les renards, non ponte si ressenti du danger. Pas simple d’être madame tortue !

Après ce moment magique, nous rentrons à notre hôtel. Heureuses, nous nous endormons bien vite suite à cette journée riche en émotions.

Jour 5 : plage à Ras Al Hadd – route vers Wahiba Sands

Réveillée à 6h, nous en profitons pour admirer le lever du soleil. Puis nous savourons notre petit dej’, face à la mer…le paradis ça existe si si ! Après une matinée plage-sublime-je-te-fait-jalouser (le sable était parsemé de coquillages miniatures roses trop cute!), nous repartons en voiture direction le désert ! Une longue et monotone route nous attend. On arrivera même dans une tempête de sable (INEDIT).

54390830_381842242637434_6711676283140440064_n

53379733_328520157868689_1205840939122163712_n-1.jpg

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s