Monterrey, ville dans les montagnes

22 février 2018

22h30. Mon ami Juan m’attend à l’aéroport. Quelles retrouvailles ! Jamais nous pensions nous revoir un jour, la vie est bien faite 🙂 Nous arrivons chez lui et je rencontre sa sœur Aneth. On papote, on papote, jusqu’à ce que la fatigue nous gagne. Je rencontre en coup de vent ses parents. Juan me prête sa chambre, je vais pouvoir passer 3 nuits dans un bon lit douillet.

23 février 2018

Petit-déj chez Vips, sorte de fast food mexicain (plus réputé ici que Mac Donalds!). Je commande des bisquets con frutas vermelhas (toasts briochés, fromage frais et fraises/confiture = un délice). Arrivée à la Macroplaza, je découvre la Fuente de vida. Sur le coup un peu déçue, c’est un peu bétonné de partout. Mais une fois devant la belle place pavée du Museo del Palacio, je me suis dit « AH ouf ». A gauche un joli parc ainsi qu’une petite église. Il y a même un groupe de chanteurs tradi. Je décide de visiter le musée car gratuit ce vendredi. L’intérieur du bâtiment est beau, mais l’exposition est trop axée politique pour moi et je finis par vite m’ennuyer. Juan me rejoint, et m’emmène dans le Barrio Antiguo pour manger des Chilaquiles. J’avais hâte de découvrir ce plat typique à base de tortillas accompagné de crème fraiche, de fromage frais et d’oignons. Et bah… ouais encore une fois c’était juste trop bon ! Ensuite on flane un peu dans le quartier aux belles maisons colorées et on file en voiture au point culminant de la ville, el Mirador del Obispado. « Aeeee que PEna ! La pollution fait qu’on voit pas les montagnes, nada…Bon, on reprend la voiture direction le Parque Fundidora. Ce superbe parc est en fait privé et appartient à une entreprise de métallurgie qui a fait faillite. On loue des vélos et c’est parti pour 1h de balade le long de la rivière artificielle (l’eau était tellement pure que j’avais trop envie d’y aller mais en fait elle est impropre et personne s’y baigne) On monte ensuite à l’aide d’une petite passerelle au sommet d’une ancienne structure d’usine devenue le Museo del Acero . Vue magnifique, on voit enfin quelques montagnes !

 

Le soir nous prenons un Uber pour aller à nouveau dans le vieux centre. Mais cette fois l’ambiance est à la fête ! Clubs à gogo, musiques à fond et barraques à hot-dog dans les rues. Nous trouvons un petit bar, le Mandela, où un groupe joue de la musique typique mexicaine. Je découvre la boisson «Un Litro ». Oui oui ! C’est réellement un litre de coktail dans un verre immense . Un peu déçue. J’ai l’impression de boire un soda plus qu’autre chose. Nous passons la soirée à danser sur ces rythmes mexicains, QUE PADRE !

24 février 2018

Grasse mat au programme (bah ouais on s’est couché à 3h30 quand même). Juan me cuisine des tacos aux œufs et piments. Simple et juste trop bon. On part visiter Santiago, un pueblo magico (titre s’apparentant à nos villages étapes). Ville toute mignonne avec ses ptites ruelles, ses ptites maisons colorées, sa jolie église et son marché d’objets artisanaux. Juan me fait découvrir la bière Mechelada. C’est une mixture à base sa sauce soja, sauce anglaise et tabasco à laquelle on rajoute la bière de notre choix. Dit comme ça, ça peut rebuter mais pour les connaisseurs, on peut dire que son cousin européenn c’est le Bloody Mary ! Je pense que c’est la meilleure boisson que j’ai bu jusqu’ici. Direction la cascade Cola de caballo (queue de cheval). La route est entourée de montagnes dont la fameuse Serra de silla (selle de cheval). On voit que les habitants de Monterrey adorent la culture cow-bow/farwest ! Très belle cascade (payant), dommage que des points de vente de souvenirs aient le droit de se poster au pied. Le soir Juan m’emmène à l’anniversaire d’une amie. Soirée barbeuc ! Les mexicains n’ont rien a envier aux Churrasco brésiliens, leurs tacos de chicharron con guacamole, leurs viandes et fromages sont un régal ! Nous jouons à La Mafia (Loup-garou simplifié), à la Loteria (loterie avec gage action/vérité) et à une sorte de Times Up. Fous rires garantis ! Puis je découvre La Mordida, une tradition mexicaine bien spéciale ! Le gateau arrive, on souffle les bougies et là tout le monde crie Mordida Mordida Mordida ! La fille hésite (et maintenant je comprends pourquoi), s’approche du gâteau pour mordre dedans et d’un coup son copain lui a appuyé la tête dedans. Plus qu’à aller se débarbouiller et voilà ! Spécial je vous avais prévenu ! En revenant à la maison, j’ai découvert une autre Mordida beaucoup moins drôle ; celle de la police. Cette dernière nous a arrêté prétextant que nous avions grillés un feu rouge. Après 20 minutes de discutions, mes amis ont dû donné 100 pesos ainsi qu’un parfum d’une valeur bien au-delà …et oui la corruption ici n’est pas une légende.

 

25 février 2018

Grasse mat’ à nouveau. Tacos de poisson. Je ne me lasserai jamais des tacos croyez moi. Les parents m’emmène voir le deuxième maison, future résidence principale. Magnifique maison avec piscine dans un Condominio (résidence privée, il y en a partout au Mexique) très grand et calme. Ici, le paysage est plus sec, plus désertique, mais on a quand même pu observer des biches ! Le soir sa famille m’invite à la Taqueria Juarez (restau très connu là-bas), et…WHAAA je mange une de mes meilleures assiettes mexicaines : tacos, enchiladas, flautas et tostados ! Heureusement que Juan était là pour manger la moitié avec moi ! Bon à la fin je me met au défis de manger un piment ; J’ai 2 grands et 2 petits en face de moi. Je choisi un petit. Mauvaise piooooche. Ma bouche part dans un incendie (de la taille de l’Amazonie je ne vois que ça). Je tousse, je deviens rouge et mes yeux pleurent tout seuls. «Voy no baño ya vuelto!». Au moins je les aurais fait rire avec mon baptème du piment royal de la mort qui tue (vert et petit). Ils m’expliquent qu’avec les piments on ne sait jamais vraiment !

26 février 2018

Déjà presque l’heure de partir, je rassemble mes affaires, boucle mon sac et c’est parti pour 2h de vol direction Cancún ! Encore un grand merci à Juan pour tout les fous rires que nous avons eu, et à sa famille, pour son hospitalité si naturelle.

J’avais des doutes sur cette ville, à cause de tout ce qu’on peut entendre aux infos (narco-état, insécurité donc personne ne sort le soir, centre ville dangereux, etc ). Je ne me suis jamais sentie en insécurité, le soir les jeunes sortent en ville et la région, avec toutes ces montagnes, vaut vraiment le détour ! J’ai découvert une autre partie de la culture mexicaine et j’en suis ravie.


2 réflexions sur “Monterrey, ville dans les montagnes

  1. Bonjour,
    J’espère partir en échange étudiant l’année prochaine dans une université de Monterrey. Penses tu que c’est une ville agréable pour y vivre ? (Je suis actuellement lyonnaise et je suis fan de ma ville)

    J'aime

    1. Bonjour, en tant qu’étudiant je pense que oui ça peut être sympas mais perso moi je ne pourrais pas y vivre, j’ai bien apprécié étant avec un ami. Il y a le vieux centre ville qui est sympas où ça bouge le soir. Si tu aimes les montagnes c’est parfait et la région autour est vraiment belle 🙂 Cependant ça reste une ville très polluée selon moi et je me déplaçais qu’en voiture je n’ai pas été confronté aux problèmes de narco-trafics mais il faut en être conscient. J’espère t’avoir un peu éclairer à propos de cette ville ! N’hésites pas à m’envoyer un message via la page Facebook pour discuter 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s