Mexico City

20 février 2018

7h. J’arrive enfin chez mon premier Couchsurfer à Mexico après 22h de vol, 2 avions, 1 escale à LA et 1 Uber. Jheremayn m’accueille avec le sourire et m’invite à me reposer dans le canapé du salon. Je ne me fais pas prier, je suis en total Jet Lag, il faut que je dorme. J’émerge tant bien que mal vers 14h, et, décide d’aller me balader un peu pour découvrir cette immense capitale (21 millions de personnes ça fait quand même 1/3 de la population française vivant ici!). Mes hôtes, Jheremayn et sa coloc Raguia me conseillent d’aller au parc Chapultepec. Ce parc est calme, contrairement au centre ville hyper dynamique. Vu ma fatigue, vaut mieux y aller molo. Je prend donc le métro, (qui est au passage super propre, des décos originales sur les murs et même une rame exclusive pour les femmes et enfants!), et me balade dans ce parc. Verdoyant, calme, avec un petit château en haut d’une colline. Une parenthèse dans cette ville qui, de premier abord, me semble ne jamais s’arrêter. Je reprends le chemin du retour. Il y a des baraques à tacos à tous les coins de rue. Les mexicains semblent manger à toute heure ici ! Le soir Jheremayn me propose d’aller au yoga avec lui, j’en meurs d’envie mais mon corps ne répond plus, je m’endors à 19h.

 

21 février 2018

Réveil à 5h45. Je compte bien arriver tôt devant le site préhispanique de Téotihuacán. Un incontournable. Classé patrimoine de l’UNESCO, j’espère bien que cette cité sainte « lieu des dieux » va m’en mettre pleins les mirettes ! Je prend un premier Uber jusqu’à la station nord de bus. Puis j’achete un aller/retour pour le site. 104M$ soit 4,5€ c’est vraiment pas cher. L’entrée du site elle ne coûte que 70MX soit 3€ ! Whaow à ce prix là, voir un des plus puissants foyers culturels méso-américains est un privilège. Arrivant à 9h il n’y a presque pas encore de touristes. Il y avait bien ces fameux vendeurs avec leur imitation du cri du jaguar un peu partout. Mais n’étant pas vraiment du matin, ils étaient un peu tous endormis, ne cherchant même pas à vendre quoi que ce soit. J’ai pu profiter pleinement durant 3h de la beauté architecturale de ce lieu. Je suis montée sur la Pirámide del Sol : 346 marches il me semble. Je peux vous dire je les ai senties passer ! Souffle de boeuf garanti à l’arrivée. Mais quelle vue ! La légende raconte que c’est là que les Dieux se réunirent pour créer le Soleil et la Lune.

 

Retour à Mexico, direction le quartier Condesa. J’ai gouté à mes premiers tacos : pollo (poulet), mole (sauce typique à base de chocolat) et chicharron (peau de porc…un peu bizarre). Puis direction le centre historique. Quel contraste entre les deux ! On passe d’un quartier bobo, où les arbres et les belles demeures sont à l’honneur, à un quartier où les gens fourmillent dans tous les sens. Les monuments ont du charme : le Palacio Bellas Artes, la Catedral Metropolitana au niveau de la Plaza Zocalo (place vraiment belle, dommage qu’un immense marché style « event sponsor » s’était installé en plein milieu, ça a un peu gaché la vue d’ensemble). J’ai ensuite rejoint Raguia chez un de ces amis, toujours dans le Centro Histórico. Petite arrière cour où les plantes dominent. J’ai pu goûter à du Provolone frit avec une sorte de galette de maïs/haricots rouges. Top ! Le soir j’ai joué au monopoly (en version cartes) avec mes hôtes, et j’ai découvert une bière brune très connue ici  : la Indio. Soirée très drôle, on se connaît à peine et déjà les liens se tissent aisément. Je voyage justement pour ce genre de rencontres.

 

22 février 2018

Dernier jour à Mexico. Je visite le matin le Museo de Antropologia. Ce musée est vraiment bien fait pour comprendre l’histoire du Mexique, depuis les différentes civilisations indiennes à la colonisation espagnole et franciste. Je ne suis pas trop musées mais celui-ci vaut la peine, pour un prix mini de 3€. Le midi je décide d’aller dans le quartier Coyoacan, réputé pour le musée de Frida et son Mercado. Ce dernier est un marché couvert, il y a tout et n’importe quoi là dedans : souvenirs, costumes de superhéros, plantes, fruits&légumes, etc. Et surtout il y a ses fameuses Tostarias, où l’on peut manger directement au comptoir des tacos toastés. Mais je décide d’aller manger au restaurant Barraca Valenciana, afin de rencontrer le propriétaire (un ami de la famille en France où travaille mon amie Marion, éducatrice spécialisée). Bière artisanale, sandwich de lobo et sopa tradicional. Dommage que le proprio n’était pas là, mais le festin était au rendez-vous (tellement que je n’ai pas manger le soir). J’étais la seule à table…OKLM! En fait au Mexique les gens mangent plutôt vers 14-15h. Ensuite je passe voir cette fameuse boulangerie dont Raguia m’a parlé, Pan Gabriel. C’est une boulangerie 100 % sans gluten ni lactose. J’achète quelques gateaux à la canelle. Le goût est étrange, un peu trop salé, et peu de canelle. Pas grave, j’aurais testé ! Je finis ce quartier par le parc Viveros, où l’on croise pleins d’espèces d’arbres différentes : pins, palmiers, cerisiers en fleurs, cactus, etc. Comme pleins d’autres, je m’accorde une petite sieste en m’allongeant dans un coin. Je fais également la rencontre d’une bande d’écureuils très peu farouches (ils ont joué les stars à se laisser prendre en photo). Mon avion est à 20h20. Je décide de rentrer à l’appart plus tôt pour skyper ma famille. Fin de nos premières retrouvailles virtuelles, j’appelle un Uber pour l’aéroport, direction Monterrey !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s